Menu Rechercher

    Disparition d'Odette Spingarn

    12 mars 2020
    Texte

    Rescapée d'Auschwitz-Birkenau, Odette Spingarn est décédée en mars 2020 à l'âge de 95 ans. Déportée avec sa mère par le convoi n°71, elle avait publié son récit, "J'ai sauté du train", en 2012 dans la collection Témoignages de la Shoah. Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

    Odette nait à Paris en 1925 au sein d'une famille juive. À l'été 1940, face à l'avancée des Allemands, les Spingarn se réfugient en Corrèze. Dès son arrivée à Brive, la jeune fille rejoint les Éclaireurs Israélites de France, qui forment un groupe local important. Le scoutisme prend dès lors une grande importance dans sa vie.

    Au printemps 1944, la famille Spingarn est arrêtée par les soldats de la division Brehmer. Le père, Henri, est fusillé. Odette et sa mère sont envoyées à Drancy, puis déportées par le convoi n°71 à Auschwitz-Birkenau. Sa mère y meurt quelques semaines après son arrivée. Odette est affectée au Kanada, où elle trie des vêtements de déportés assassinés. Plus tard, elle est transférée au camp-usine de Zschopau, en Allemagne, pour produire des pièces de moteurs d'avion (75 ans plus tard, en 2019, la société Audi lui a présenté ses excuses pour le travail forcé dont elle a été victime à Zschopau).

    À l’approche des Alliés, en avril 1945, l'usine est évacuée par les nazis. Odette parvient à s'échapper en sautant du train à bestiaux où elle était entassée, en même temps que 12 autres travailleuses forcées. 

    Au sortir de la guerre, Odette entame des études d'assistante sociale. Elle occupe son premier poste au sein de l'Oeuvre de Secours aux Enfants, puis travaille dans différentes institutions sociales juives. Elle se marie et élève deux filles.

    Odette Spingarn

    Odette Spingarn en 2014, lors d'une visite à la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, qui a édité son récit dans la collection Témoignages de la Shoah - Photo : Philippe Weyl

    Texte

    À lire, à voir

    Odette Spingarn a livré son récit dans la collection Témoignages de la Shoah sous le titre J'ai sauté du train (2012, éd. Le Manuscrit / FMS).

    En 2006, elle a également témoigné devant la caméra de l'INA dans le cadre du projet Grands entretiens - Mémoires de la Shoah (coproduction INA/FMS).

    Partager

    | |