Menu Rechercher

    1945, La République des enfants perdus - Frédéric Tonolli

    2019
    Texte

    Durant la Seconde guerre mondiale, le pasteur hongrois Gabor Sztehlo, avait réussi à cacher et sauver près de 2000 Juifs, dont la moitié était des enfants, dans les résidences du "Bon Pasteur", une organisation liée à la Croix-Rouge. Il sera reconnu Juste par Yad Vashem en 1972. 

    En 1945, dans une Budapest dévastée, la pasteur va continuer son œuvre de bienfaisance et de sauvetage pour des enfants "perdus", orphelins et livrés à eux-mêmes. Environ 300 jeunes, de 4 à 18 ans, viennent de tous les horizons car ils ont entendu parler de "Gaudiopolis", la "cité de la joie". En l'occurrence, une vaste bâtisse sur les hauteurs de Buda, et les maisons abandonnées alentour.

    Les enfants de Gaudiopolis hier et aujourd'hui. © Pitch TV

    Texte

    Il n'y a rien à manger, mais Sztehlo a une idée : laisser les enfants créer une république, avec une Constitution, un président, des juges à une Cour suprême et un chef de la police. Ils créent une monnaie sur papier coloré et fondent un journal. Chaque chambrée envoie un député au Parlement. Mais que vaut la démocratie quand les ventres sont vides ? Le Parlement fait inscrire dans la Constitution le droit de chaparder et de mendier. Et puis, en mai 1946, les 12-16 ans s'insurgent...

    L’expérience cessera en 1951, avec l’instauration d’un régime stalinien en Hongrie.

    Bande-annonce

    Texte

    Documentaire (fiction) de Frédéric Tonolli, 52 mn, France, 2019, Pitch TV, avec la participation de France TV et Histoire. 

    Ce film a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. 

     

     

    Partager

    | |