Menu Rechercher

    48 lycéens d'Angers sur les traces de la jeune Régina Zwetschkenbaum

    Année scolaire 2019 / 2020 - Lycée Henri-Bergson, Angers (49)
    Texte

    Depuis 1994, le lycée Henri-Bergson d'Angers propose aux élèves des classes de Première un projet pédagogique sur une année scolaire autour des thèmes de la Résistance et de la déportation.

    Cette année, les 48 élèves participants ont travaillé sur le thème « Ne pas oublier Régina Zwetschkenbaum », jeune polonaise née en 1929 en Allemagne et scolarisée à Châteauneuf-sur-Sarthe, assassinée parce que juive avec toute sa famille en 1942.

    Temps fort du projet : un voyage en Pologne

    Ce projet au long cours les a menés jusqu'en Pologne, sur les traces de Régina et de sa famille.

    Durant ce voyage d'une semaine au programme dense, les lycéens ont notamment visité l’ancien quartier juif de Cracovie, le musée situé dans l'ancienne usine d'Oscar Schindler, et le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

    À Birkenau, sept élèves "option Musique" ont interprété une chanson composée en mémoire de Régina.

    Sept élèves "option musique" entonnent une chanson à la mémoire de Régina Zwetschkenbaum,  jeune fille juive scolarisée à Châteauneuf-sur-Sarthe et déportée en 1942. Photo : Lycée Henri-Bergson

    Texte

    Ce moment phare a été l'occasion pour les élèves de réinvestir les connaissances acquises durant la première partie de l'année scolaire. 


    En amont du voyage : un important travail de préparation

    Dans le cadre de l'enseignement de spécialité Histoire-Géographie-Géopolitique et Sciences Politiques ou du projet de classe en Enseignement Moral et Civique, les lycéens ont analysé avec leurs professeurs la montée du nazisme et les processus d’exclusion, puis génocidaire, et abordé la notion juridique de crime contre l’humanité. 

    Ils ont réalisé des travaux de recherche dans les archives départementales, visité la synagogue d'Angers et rencontré une ancienne déportée, Yvette Levy (qui participe aux travaux de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah en tant que membre de la commission Enseignement).
     

    Des travaux de restitution

    Forts de cette expérience, les 48 élèves participeront le 27 mars à l’épreuve individuelle du CNRD 2019-2020 sur le thème « 1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister. »

    Des travaux collectifs seront également réalisés, et présentés lors d'une restitution publique en fin d'année scolaire.

    ► Le compte-rendu de ce voyage est en ligne sur le site du lycée

     

    La Fondation pour la Mémoire de la Shoah soutient les projets pédagogiques d'enseignement de la Shoah organisés par le lycée Bergson depuis 2009. Avec son concours, près de 600 élèves y ont participé.

    Partager

    | |